Clicky

De mars 2011 à mars 2012, j’ai travaillé au CNRS en tant qu’ingénieur de recherche sur le projet NOTSEG, qui étudie les normes internationales de sécurité, et plus précisément les normes touchant à la continuité d’activité. La continuité d’activité désigne l’ensemble des procédures et mesures mises en place par une organisation (entreprise, institution, collectivité…) pour s’assurer que ses fonctions critiques seront préservées en cas de sinistre ou de désastre (catastrophe naturelle, attentat, risque sanitaire…).

Dans le cadre de ce projet, j’ai conçu une ressource termino-ontologique, Kontrast, qui fait l’objet de plusieurs publications dans des colloques nationaux et internationaux.

Chaque norme du corpus étudié définit sa propre terminologie. Un glossaire situé au début de la norme contient les termes employés et leur définition dans le cadre de la norme. D’une norme à l’autre, les termes et définitions peuvent présenter des similitudes plus ou moins importantes, des recoupements ou des divergences. Ce sont ces similitudes et divergences que nous souhaitions analyser.

Kontrast s’appuie sur les formalismes du web sémantique (RDF/OWL) et sur SKOS pour proposer une représentation originale des données terminologiques. Habituellement, les RTO du même type visent à unifier différentes ressources linguistiques, en utilisant un vocabulaire de référence pour harmoniser les variations terminologiques et résoudre les divergences. A l’inverse, Kontrast cherche à préserver au maximum les spécificités de chaque vocabulaire et sa structure propre.

Le projet NOTSEG